Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

Les artistes algériens : Louis Bénisti

par Claude de Fréminville
Algérie Littérature Action N° 67

Connaître un artiste, c’est souvent le perdre : la crainte de s'en tenir à son apparence quotidienne gêne plus encore que cette apparence elle-même et si je ne ressentais pas aussi profondément certaines émotions devant les sculptures et les dessins de Bénisti, je ne me croirais pas capable d'exprimer ici ce qu'un critique aurait pu si facilement mieux dire.

Quand je pense à Bénisti, ce qui me frappe c'est l'atmosphère de son oeuvre, sa saveur et sa lumière si extraordinairement intimes, familières, connues depuis longtemps dans le fond de l'être — et c'est parce que l'oeuvre est si jeune, tendre et sensuelle qu'il peut en être ainsi. Je proteste contre son propre désir de réhabiliter certains gestes.

Ses dessins, ses sculptures le trahissent en cela : rien de pur et rien d'impur, c'est la loi profonde de la vie et, de même, la loi de toute oeuvre vivante. Et l'oeuvre vivante échappe à son auteur et aux justifications qu'il lui cherche. D'où une joie immense pour qui n'est pas critique : vivante, elle se confond avec la vie de celui qui la contemple. C'est pour cela que je me réjouis de voir Bénisti dépossédé par son oeuvre. Grand et maigre, le visage incertain et les gestes d'un garçon à l’âge ingrat il est étranger à sa création et, surprenez-le devant tel portrait de jeune fille qu'il a dessiné, il n'est qu'un rêveur qui retrouve son rêve dans la vie.

La marque même de ce caractère est en le fait que l'oeuvre de Bénisti est dominée par la sculpture, c'est-à-dire par l’art le plus concret qui soit. Ce qui satisfait facilement l'obscur instinct qui le pousse à se séparer de son oeuvre, puisque selon la vigueur de son apparence réelle, elle se confondra plus ou moins avec l'univers.

Les dessins de Bénisti sont toujours des promesses de statues. Il aime en effet ce qui prend une place dans la lumière et l'air qui sont sur la terre et de ce matérialisme naît une étrange puissance magique.

Créations s’imposant à lui avant de s'imposer à nous je pense au buste de J. S. qui m'a déplu au premier abord, de S. D., à celui de J. C. plus vrai que lui-même et à ce visage amoureusement dessiné d'une jeune fille : tout cela trahit Bénisti; ce n'est pas cela qu'il a voulu mais c'est ce qui a été voulu par un destin dont il ne peut entièrement prendre conscience puisqu'il le vit. Je ne pourrai jamais souhaiter à Bénisti d'avoir du succès parce que j'ai trop la conviction qu'il est le serviteur de son oeuvre et que c'est à elle de le récompenser; je souhaite uniquement qu'il obéisse encore plus à la même dictée profonde, qu'il nous révèle encore plus souvent ces émouvants visages que chacun croyait seulement porter en lui et qu'il soit ainsi un artiste à la fois si algérien et si humain.


(La Revue Algérienne, Alger, n° 2, décembre 1938)

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131