Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

Rachid Nacib : Passeport, document de l'errance

Rachid NecibPar Nazim Mekbel
Algérie Littérature Action N° 75 - 76

Rachid Nacib, Algérien kabyle d'origine, est membre des peintres du signe, ce fameux signe qui fait partie intégrante du patrimoine artistique et linguistique du pays. Mais pour lui, tout artiste doit savoir évoluer, il refuse donc de se cloisonner dans une quelconque identité restrictive, "sans géographie imprimée dans la tête, juste l'Homme, l'espace, l'art et la liberté d’être soi-même".

A quarante ans passés et un parcours bien plein, il se remet donc en question et met à profit des circonstances particulières pour mêler art et travail. Car Rachid Nacib fait partie de ces nombreux artistes en exil, qui ne peuvent vivre uniquement de leur art, "cette obligation aussi contraignante soit-elle peut s'avérer bénéfique précise l'artiste, il faut savoir s'enrichir du vécu et s'en servir pour développer son art, quelle que soit l’expérience rencontrée ".

C'est justement avec cette optique, qu'il occupe durant un an et demi un poste d'agent de contrôle dans une compagnie aérienne, où il procède aux vérifications d'identité. La plupart des vols étant à destination des pays d'Afrique noire, ce travail alimentaire nourrit sa curiosité sur l'art africain, un art qui pour lui est une source pure, un art très élaboré, basé sur la culture identitaire et le mysticisme. Il constate aussi que cet intérêt n'est que le prolongement de sa perpétuelle démarche artistique, celle de la découverte des valeurs ancestrales quelles qu'elles soient, où qu'elles soient.

Il découvre l'existence du "passeport africain", ce masque ancien, utilisé en Afrique centrale et de l'Ouest. C'est un talisman protecteur, signe d'appartenance ethnique, qui a une valeur identitaire et culturelle importante.

Se développe alors une recherche sur ce document de l’errance. Car, avec le temps, le passeport ancestral perd sa magie et laisse place petit à petit au rêve et à la perdition. Depuis l'apparition des frontières, des visas et des papiers d'identités, l'autre passeport est apparu, moderne, international, qui permet d'aller loin, très loin dans ces pays inconnus tant convoités. Pays où sans la protection mystique du passeport ancestral, les êtres deviennent fragiles et perdent alors toute défense, toute identité. Ce passeport46 là, n'est qu'un document d'illusion, apportant l'errance. Cette errance qui inspire Rachid Nacib pour sa série des "Inads" Individus Non Admis, puis celle des "Candidates au X" ces femmes africaines errant sur les boulevards.

MYSTICISME, CULTURE, IDENTITE, ERRANCE, simples mots aux significations si fortes, si intenses qu'à travers ses oeuvres, l'artiste ressent le besoin de nous transmettre leurs valeurs.

Rachid Nacib a vécu en Algérie jusqu’en 1995. Il a fait des études d’Art à Alger et obtenu son Diplôme Supérieur des Beaux-Arts en 1992. Il a été illustrateur de presse puis Professeur d’Arts Plastiques, successivement à l’École des Beaux-Arts d’Azazga, puis à L’École des Beaux-Arts d’Alger. Il vit et travaille dans la région parisienne.


Expositions personnelles

1988 : « OE il critique », Salle Ibn Khaldoun, Alger — 1991 : Cercle Frantz Fanon, Alger — 1993 : «Image détournée I», Centre Culturel Espagnol, Alger; «Dialogue avec Schéhérazade», Centre Culturel Espagnol, Alger — 1994 : «Images », Lille— 1995 : Le Maghreb des Livres, La Villette, Paris— 1996 : Galerie Espace Liberté, Crest, Drôme; Musée d’art naïf, Halle Saint-Pierre, Paris; Mâcon Saint-Laurent — 1997 : « Mangeurs de Colombes », Galerie du Théâtre Rutebeuf, Clichy; Galerie de la Mairie, Fontaine, Isère; Galerie Regards, Paris; Galerie Marcel Paul, Bordeaux— 1998 : Galerie Le Temps des Cerises, Clermond-Ferrand— 2001 : Galerie Anissa, Marseille; Galerie Jupiter, Paris

Expositions collectives

1988 : 10ème Salon de l’Art Moderne, Alger; Bronze Galery, Genève— 1989 : 2ème biennale des ArtsPlastiques, Alger — 1992 : Exposition Universelle de Séville— 1995 : « Les effets du voyage », Palais des Congrès, Le Mans; Rencontres berbères ACB Paqaris, Paris— 1996 : Musée Arnold Vanderhaegen, Gand, Belgique— 1997 : « France-Maghreb », galerie La Coupole, Saint-Loubès; Musée de Verdun, Grenoble; Salon de Printemps, Clichy; Festival des Arts Plastiques, Maharez, Tunisie; « Octobre face à l’Histoire », Place de la République, Clichy— 1998 : Grand Marché de l’Art, Paris; Galerie Fédération des OE uvres laïques, Clermont-Ferrand; 3ème Salon d’Art contemporain des Pyrénées, Lourdes— 1999 : Salon international du Livre animé, Ozon; « Porte ouverte à Simone Bigot », Clichy; Musée Rigot, Perpignan— 2000 : « Hommage à Baya », Galerie ARCIMA, Paris— 2001 : Salon du Livre : « Auteurs méditerranéens et ruralité », Ardèche; « Porte ouverte à Simone Bigot », Clichy— 2002 : Artsud, Palais des Congrès, Paris

Réalisations et récompenses

1986 : Fresque pour le 1er Festival « Jeunesse et Paix », Alger — 1987 : Fresque « Maison des Jeunes», Alger — 1989 : Prix d’Honneur de la 2ème biennale des Arts Plastiques, Alger — 1992 : Fresque pour le 30ème anniversaire national, Alger — 1993 : Lauréat du Premier Prix National des Arts Plastiques, Alger — 1995 : Premier Prix au Concours National d’Arts Plastiques et de Littérature, Alger — 1996 : Médaille d’or du Salon d’Art Contemporain, Clichy— 1997 : Médaille d’argent du Salon de Printemps, Clichy; Lauréat du Centenaire du Parc Salengro

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131