Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

La vie en rose, un conte de Sabrinelle Bedrane

Algérie Littérature Action N° 31 - 32

Depuis que le monde est monde, les roses ont souvent parlé. Aussi ne suis-je pas un prodige... même si peu de roses m'égalent en beauté, j'ose le dire. Pour me trouver une rivale, il faudrait aller jusqu'à Alger. Alger-la-blanche, qu'ils viennent de reblanchir... cela n'est pas tout près... et les roses ne manquent pas ici. C'est dire si je suis jolie. En cette saison surtout, Blida, “la ville aux cerises”, est très fleurie.

Personnellement, je ne suis jamais sortie des quatre murs de mon jardin. Des murs très hauts, blanchis à la chaux. C'est ma maîtresse qui affirme que je suis la reine de la plaine... j'aime à la croire.

Lire la suite...

 

La véritable histoire de l’ogresse et de M’Quidèche, un conte de Rosa Aougbi

Algérie Littérature Action N° 49 - 50

Mon conte va se dévider comme le fil qui mène à la vérité. Mes amis, écoutez-le, savourez-le. A votre tour, racontez-le… J’en ai fait profiter mes deux fils qui ont tremblé pour le pauvre M’Quidèche. Que de fois, ils ont applaudi à la perte de l’ogresse en disant : « Bien fait, pour elle! ». A votre tour, réunissez un auditoire de têtes blondes et brunes… et que le bonheur s’installe chez vous!

Il était une fois dans un lointain pays, par-delà les montagnes et les sept mers, une ogresse terrible que tout le monde appelait "L'ghoula". Mais nous l'appellerons tout simplement "l'ogresse". En ce temps-là, les ogresses vivaient auprès des êtres humains, et leur passe-temps favori était partagé entre les tourments qu'elles infligeaient aux gens et l'aide qu'elles leur apportaient de temps à autre.

Lire la suite...

 

Le petit miroir, un conte de Slimane Chabouni

Algérie Littérature Action N° 10 - 11

Il était une fois un pays où les maisons avaient des murs épais, tellement épais que ni le froid, ni la chaleur ne pouvaient inquiéter les habitants. Ces murs étaient transparents; le voisin savait tout du voisin. Dans ce pays où les murs des maisons étaient en verre, il n’y avait point de miroir : le voisin pouvait voir le voisin mais ne pouvait se voir. Une vieille avait bien essayé de fabriquer des petits miroirs pour en tirer quelques profits qui la feraient décemment vivre avec sa fille adoptive, mais personne ne voulut des miroirs. “Comment! se disaient les habitants du pays, se miroiter, regarder son propre visage, c’est un sacrilège!"

Lire la suite...

 

L’animal sans nom, un conte de Sophie Amrouche

Algerie Littérature Action N° 65 - 66

Jadis, les animaux avaient l’habitude de se réunir au soleil couchant pour raconter les légendes de leur race. Assis en cercle, ils prenaient plaisir à redire indéfiniment les hauts faits de l’ancêtre de leur tribu.

Le Chameau se faisait toujours prier pour conter ses exploits. C’était lui, à l’en croire, le bien-aimé du créateur. Un jour que le chameau et lui se promenaient dans le désert, Dieu fut brusquement saisi d’une forte migraine.

- Chameau, lui dit-il, la tête me fait souffrir. Quelle migraine! Et c’est bien compréhensible avec tout ce monde que je porte en moi. Écoute, Chameau, tu vas m’aider : cette mémoire du passé et du futur que je possède, je te les lègue, une pour chaque bosse. Qu’en ferais-je d’ailleurs? J’ai déjà bien assez à faire avec le présent!

Lire la suite...

 

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131