Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

Françalgérie : Nina Bouraoui, Garçon Manqué, roman. Paris : Stock, 2000.

Nina BouraouiPar Solenn Lefort
Algérie Littérature Action N° 45 -46

L'auteur de Garçon manqué, Nina Bouraoui, nous livre son enfance et une partie de son adolescence dans ce récit autobiographique. De père algérien et de mère française, l'itinéraire qu'elle reconstitue se partage entre Alger et Rennes, lieux qui ont façonné son existence.

A Alger, la jeune Nina évoque le quotidien entre sa mère, son père trop souvent absent pour ses voyages d’affaires, sa grande soeur, Jami, ses grands-parents et surtout son complice, Amine, avec qui elle partage ses rêves et ses jeux. Elle est inscrite à l’école de la mission française et suit des cours d’arabe classique en plus. Nina observe ce qui l’entoure et restitue sa perception de la ville, avec ses quartiers et sa population, son soleil dans un ciel si bleu, la plage sur laquelle elle aime s’amuser, dans cette mer qui fascine tant.

Lire la suite...

 

Le sultan, la sultane, et le grand vizir - Louis Gardel, L'aurore des bienaimés, roman. Paris : Le Seuil, 1997, 142 p., 79 F.

Louis Gardel, L'aurore des bienaimésPar Marie Virolle
Algérie Littérature Action N° 10 - 11

L'amitié absolue, l'amour absolu, le pouvoir absolu : tels sont les liens qui ont uni et déchiré Soliman, souverain de l'empire ottoman à son apogée, Ibrahim, l'esclave grec devenu Grand Vizir et Hürrem, la sultane adorée.

Cette histoire, Louis Gardel nous la conte dans un roman qui est déjà un best seller. L'auteur de Fort Saganne et de Dar Baroud poursuit son voyage d'Orient. Investigation de paysages intérieurs et de moments d'histoire au prisme d'un imaginaire semi oriental.

Louis Gardel est dedansdehors, il vit sur les frontières, il est de la tribu des hommes-passerelles. Appartenant aux terres, aux cultures et aux sentiments de l'Orient méditerranéen par une récurrente attirance native — l'Algérie de son enfance — autant qu'élective, et rompu au classicisme de la narrativité et de l'écriture occidentales, il se livre à un exercice difficile et exaltant : marier le feu et la glace, la passion et la raison. Et cela ne donne pas un peu de soleil dans l'eau froide mais bien l'or pur qu'un alchimiste patient et inspiré guette dans ses creusets.

Lire la suite...

 

Maïssa Bey, Nouvelles d'Algérie, nouvelles. Paris : Grasset, 1998, 178p., 98 F.

Maïssa BeyPar Christiane Chaulet-Achour
Algérie Littérature Action N° 18 - 19

Maïssa Bey, l'auteur de Au commencement était la mer… (Algérie Littérature / Action n° 5), a publié chez Grasset au mois de mars 98 un recueil, Nouvelles d'Algérie, salué par la critique, et qui vient de recevoir le Prix "Nouvelles" de la Société des Gens de Lettres. C'est une des satisfactions de notre revue d'avoir pu lui permettre d'être remarquée par un grand éditeur et de rencontrer ainsi un large public.

Dix nouvelles forment cet ensemble avec une courte préface où la romancière explique son projet, ouvre la voie vers des textes qui reconstruisent une réalité cruelle, tendre, intime, sauvage aussi. Dix nouvelles qui se succèdent sans titres, nous les découvrons en fin d'ouvrage; ce procédé supprime la lecture en pointillé que provoquent les recueils habituels en installant une fluidité des personnages, des situations et des récits. Il est sûr que les femmes sont au centre du recueil : nous entrons avec la petite fille qui court et qui sait sans vouloir le savoir qu'un cataclysme s'est abattu sur sa famille. Nous poursuivons avec Assia — il faut plusieurs pages pour apprendre son nom — qui est veuve et qui s'interroge sur la seule résistance qu'elle ait jamais opposée à son mari : refuser de sortir avec lui le jour où les tueurs l'attendaient.

Lire la suite...

 

Fatiha Nesrine, La baie des jeunes filles, roman. Paris : L'Harmattan (coll. "Écritures arabes"), 2000, 164 p

Par Paule Kassis
Algérie Littérature Action N° 47 - 48

Entre le conte et le récit, la mémoire déroule les souvenirs. Surgissent alors les fantasmes de l'enfance où les émotions épurées et confuses se heurtent, se chevauchent dans des retrouvailles où les mondes se côtoient et se superposent.

Sous le soleil qui écrase la terre, dans le quotidien âpre d'un village, au bout d'une presqu'île, une fillette échappe par le rêve à la terreur d'une guerre entre ses parents. L'enjeu de cette lutte : la scolarisation de l'enfant contre la volonté paternelle qui y voit la remise en cause de son absolutisme et la source de tous les maux d'une société où toute forme d'émancipation de la femme altèrerait à jamais l'image que le pouvoir masculin veut donner de lui-même.

Lire la suite...

 

Christiane Chaulet-Achour, Noûn. Algériennes dans l’écriture, essai. Atlantica, 1998.

Christiane Chaulet-Achour, Noûn. Algériennes dans l’écriture, essai. Atlantica, 1998.Par Mokhtar Mokhtefi
Algérie Littérature Action N° 26

C'est dans la vitrine d'une librairie parisienne que j'ai découvert Noûn. Intrigué par le titre et la suggestive calligraphie de la lettre alphabétique, c'est le sous-titre, Algériennes dans l'écriture, qui m'a décidé à l'acheter. Et, c'est parce que sa lecture, d'un seul trait, m'a passionné, que je veux en dire une partie du bien que j'en pense.

En moins de deux cent cinquante pages, l'ouvrage présente, d'une manière vivante, didactique et analytique, l'ensemble des écrivaines algériennes. Et ceci, sans être une suite ennuyeuse de biographies accompagnées de bibliographies.

L'auteur nous fait découvrir les sources, la genèse, les motivations profondes de ces voix féminines. Elle nous fait prendre conscience du chemin parcouru par ces femmes et de la dose énorme de courage qu'elles recèlent. Ces Algériennes qui refusent de se laisser réduire au silence et utilisent le droit élémentaire de chacun à la liberté d'expression, méritent notre considération, notre admiration.

Lire la suite...

 

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131