Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

« Dire », et autres poèmes de Zineb Labidi

Algérie Littérature Action N° 103-104

Dire

Je dis fleur

Et devant moi lève son visage

Eau sombre

Eau claire

Où meurent tous les soleils

Je dis ramier

Et le col de l’ oiseau

Et dans mon oreille le chant

Au creux des seins

Au creux des mains

Pour murmurer au matin

Je dis baiser

Souffle de libellule

Pétale éclat du jour

A son cristal le mot est touché

Lire la suite...

 

Poèmes de Farid Laroussi

Algérie Littérature Action N° 117 - 118

Hajer, la femme à l’origine
Pas de taille, l’amour
T’es au téléphone, dans ta musique
Mes paroles
Nous tenons la note, bouche à bouche
Collier du désir
Le regard par delà l’océan
Lequel? Ce regard où tu me chantes
Que dis-je?
Tu me rapportes, que tu as trouvé l’amour
Dans la lente écriture
Où penchaient nos visages

Lire la suite...

 

La source paradoxale : Le manque, le doute

Par Abdelhak Bouafi
Algérie Littérature Action N° 75 - 76

À Thérese-Louise C… d… R.
She knows…

Soif;

à m'arracher la peau aux vitrines

claquement de vent dans la voile

hisse aux horizons, aux mines, à l'or

gisant labrador couloir aveugle.

Lire la suite...

 

Tahar Djaout ou la parole pérenne

Tahar DjaoutPar Soumya Ammar Khodja
Algérie Littérature Action N° 12 - 13

'Je connais la force des mots.
Du vent semble-t-il, des pétales tombés sous les talons d'une danse, mais l'homme pourtant, avec toute son âme, ses lèvres, sa carcasse.''
(Maïakovsky)

Le premier recueil poétique de Tahar Djaout est publié en 1975, alors qu'il est âgé de vingt et un ans. Il est déjà saisi par la complexité, l'étrangeté du monde, percevant les barrières qui cernent la vie : répression,étouffement, intolérance...

Le titre de ce recueil est Solstice barbelé (1). Dès cet ouvrage, le statut du poète est un statut de tourmente. Il est l'homme de trop qui n'a pas de place dans la Cité: ''Incarcérez donc / Ce gros consommateur de rêves''.

L'indifférence ambiante, l'ignorance de l'autorité s'appliqueront à le dévaloriser, à le marginaliser. Dans cette situation, l'acte d'écrire et de lire la poésie se fait dans la honte et la clandestinité.

Lire la suite...

 

Poésie réfugiée

De Farid Laroussi
Algérie Littérature Action N° 61 - 62

Allez chercher la poésie là où elle s’est réfugiée, dans la bouche des Algériens, peuple in extremis.

Largueuse d’espoir

Je ne vous l’ai pas dit mais mon Algérie à moi s’étend jusqu’aux Kerguelen. D’un océan à l’autre dans le sillage de naufragés. Mes vrais amis m’avouent que mes minarets sont un peu vagues. Qu’y puisje?

Je leur répète que mon pays s’étend jusqu’aux Kerguelen. Forcément on y perd en perspective. Il n’y a même qu’une seule saison, qu’une seule étoile, sous lesquelles se blottir. Parfois le torrent d’écume d’une crête donne l’illusion d’un mariage en juillet. Les cubes culbutés de la Casbah s’enfoncent dans les bassins moussus où les fous couvent dans l’été d’un jour. Des baleines grasses s’ébrouent devant les rocs amers d’avoir lutté pour rien.

Lire la suite...

 

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131