Boutique de
Marsa Editions

ESPACE ALGERIE

27 rue de Rochechouart
75009 Paris. France


Vente directe des ouvrages et revues, expositions, animations.
Ouverte les jeudi, vendredi, samedi de 14h à 19h, ou sur Rendez-vous

 

Responsable de la rédaction
Marie Virolle
Adresse postale

103 boulevard MACDONALD
Paris 75019 - France
Téléphone

+ 33 6 88 95 36 66
Adresse électronique
marsa@free.fr

Avec le soutien de:


 

 

 

La terre du Père ou le rêve d'Algérie

par Jean-François Gomez
Algérie Littérature Action N° 33 - 34

Et me voilà devenu un homme et mon père un enfant
Celui-ci tenant un cierge de un mètre sur une photographie de communiant couleur sépia
Coïncidence tardive entre ce qu'est devenu mon père dans ma mémoire d'aujourd'hui et cette photographie usée
Mon père
Son visage a sombré dans un abîme
J'ai été enfanté par cet homme de chair et d'esprit
J'ai été enfanté par un pays où je ne suis pas né

Lire la suite...

 

Hiziya

Ben Guitoune - Traduction: Mohamed Belhafaoui
Algérie Littérature Action N° 02

Ce poème de Ben Guitoune, poète de Sidi Khaled, près de Biskra, ayant vécu au XIXème siècle, est connu dans toute l’Algérie et unanimement considéré comme un chef-d’oeuvre; Il a déjà été publié y compris dans des tradiuctions en français mais dans des ouvrages ou des revues… introuvables. Nous en donnons donc quelques extraits, dans la traduction de Mohalmmed Belhalfaoui.

Bonnes gens, venez me consoler car la belle des belles
Est dans sa tombe et mon coeur dans les braises.
Ô mes frères, la douleur qui me frappe me fait défaillir!
Ô Hizziya, taille de cyprès!

Lire la suite...

 

Après tout

Algérie Littérature Action N° 53 - 54

Le départ c’est l’infini multiplié par deux. Nos prunelles ont cet air de beaux terrains vagues. Le ciel accueille l’avion aux ailes croisées. Voler, cela n’arrive qu’aux autres, dans toutes les langues, sauf celle de la mère. Elle, elle se souvient de l’école comme d’une image qui n’apprend rien. Elle a déjà dit oui madame je ne dois pas parler arabe. Dans ses paroles s’assoit ma chance au corps d’albâtre. Tiens, la France est toujours là qui donne envie de s’abîmer. Sur les bords surtout, où la blessure est encore rose, le geste lent et la parole empruntée. Oui monsieur ton français est meilleur. Après tout j’ai aimé aussi ces petites choses, gauloises gélatines pour dormir d’un oeil tandis que l’autre observe la promesse qui pousse comme une corne dans un vagin porc-épic. Les manuels de grammaire refermés, l’exilé braconne sur les trottoirs. A la table voisine on bande pour moi. J’ai mon franc parler. Combien la passe hexagonale? De fil en aiguille le miracle s’active. Je paye content avec vue sur le balcon. Une blonde, couleur insolence, se balance à mes pieds.

Lire la suite...

 

Dernières pensées d'une égorgée

Par Rosa Azouaou
ALGERIE LITTERATURE / ACTION N° 20

Goutte

une goutte
Et encore une autre
Deux, quatre, dix
plus vite coule
Peut-être un litre maintenant
La main tente d'atteindre le téléphone qui n'existe pas
Il y a plein de sang
Il est chaud

Lire la suite...

 

Errance

Par Salim Drici
ALGERIE LITTERATURE / ACTION N° 20

Il neige sur les mots
le silence est solitaire
dans son pot la plante se meurt
le quotidien n’est que mouvements perpétuels
la pendule mène sa propre course
tic, tac, tic, tac...
creuse l’écart
écrase
et passe.

Lire la suite...

 

Pour commander les ouvrages, il faut passer un mail à marsa@free.fr



ISSN : 1270-9131